Ostéopathie pour la femme enceinte et le Nouveau-né

Bébé souffre parfois dans les premiers jours voire les premiers mois de vie de troubles fonctionnels qui peuvent inquiéter les parents qui sentent bien que leur petit protégé ne parvient pas à s'épanouir voire qu'il souffre et que tout ne se passe pas aussi bien qu'ils l'auraient espéré.

Une chose est essentielle ! Il faut s'assurer que bébé ne souffre pas d'une pathologie (organique, métabolique, infectieuse, génétique...) dont la cause devra être traiter par la branche adaptée de la médecine. Pour cela le suivi et l'avis du corps médical est indispensable ! (pédiatre, sage-femme..).

Alors ensuite l'ostéopathie pourra être d'une grande aide. En effet, torticolis, tension nerveuse, difficulté à tété, à déglutir, reflux, troubles digestifs peuvent être soulagés par la libération des tensions présentes dans le corps.

Comment travail l'osteopathe?

Il serait incomplet et réducteur de donner une liste de manipulations, de techniques, de mobilisations (douces et sans à-coups) à associer à une liste de troubles pour expliquer le travail de l'ostéopathe.

Deux choses sont à prendre en considération :

- La première est la façon dont s'est déroulée la grossesse. En effet une grossesse difficile (accompagnée de douleur du dos voire de sciatique, de contractions douloureuses, de lourdeurs de jambe..) est le signe que bébé a eu du mal à se faire une place et qu'il a une chambre un peu trop étroite. Dès lors, de mauvaises positions ont pu être prises et peuvent perdurer à la naissance.

- La seconde est le déroulement de l'accouchement.

Les contractions est le travail ont-ils été long ? Y a t-il eu péridural et utilisation d'ocytocine (hormone favorisant et augmentant les contraction de l'utérus) ou césarienne ?

L'accouchement a t-il été déclenché ? quelle était la présentation du bébé (tête ou siège; synclite/asynclite?)

L'utilisation d'instruments (spatules) a t-elle été nécessaire ? Y a t-il eu traumatisme ?(fracture clavicule).

Ces éléments vont servir à l'ostéopathe qui les mets en relation avec les plaintes du bébé.

Ensuite il analyse les différentes zones en souffrance par la palpation. L'ostéopathe recherche à l'aide de ses mains la perte de mobilité et la tension dans les différentes parties du coprs afin de retaurer cette mobilité et de diminuer la tension.

Le travail porte sur le crâne et le bassin, qui sont deux zones exposées aux contraintes mécaniques de la grossesse et de l'accouchement, mais également sur les chevilles, genoux, hanches, épaules, thorax..bref sur tout le corps.

Comment ça marche ?

Tout d'abord il faut rassurer les parents. Il faut prendre conscience que bébé passe d'un monde rassurant où tout se dont il a besoin lui est fourni en permanence à un monde bruyant, froid, un peu hostile malgrès l'amour qui lui est apporté. De plus la machine se met en route progressivement. Jusqu'à présent les poumons n'avaient pas besoin de fonctionner de même que le système digestif et le jour et la nuit n'étaient pas différenciés.

Tout comme un moteur neuf, il faut un temps de rodage. Si des tensions se sont installées le rodage peut être difficile. Une tension permanente dans une zone qui a souffert peut empêcher bébé de se détendre. Une douleur, une tension musculaire peut nous irriter et nous rendre irascible. Bébé lui sera grognon, manquera d'appétit ou ne parviendra pas à s'endormir et à se reposer correctement.

Pour reprendre l'image de la mécanique, certaines zones lorsqu'elles perdent leur mobilité peuvent perturber le passage de l'influx nerveux et de la circulation sanguine. Ainsi la batterie fonctionne sur courant alternatif, l'essence n'arrive pas correctement au moteur et l'huile usagée n'est pas correctement filtrée.. Le résultat est que la machine ne fonctionene pas aussi bien qu'elle le devrait. La respiration, la digestion, l'élimination sont perturbées, les muscles restent tendus à cause d'un mauvais apport sanguin, d'une mauvaise élimination des déchêts produits par l'organisme et des irritations des nerfs. De plus bébé sera plus fragile et plus sujet aux petites infections, aux otites..

L'ostéopathe est en fait un peu le mécano qui vérifie que les boulons sont biens vissés, les tuyaux et les fils électriques bien tendus et les filtres suffisament fonctionnels. Ensuite c'est le corps lui même qui reprend son travail ou plutôt qui se met au travail pour ce qui est du nouveau-né.

Conduite idéale à tenir face aux plaintes de bébé :

1) D'abord s'assurer qu'il s'agit d'un trouble fonctionnel et non d'une pathologie organique (mal-formation..), infectieuse (méningite..), métabolique (trouble de la thyroïde..), génétique ou tumorale qui devra être traiter de façon appropriée. Pour cela consulter le pédiatre. Fort heureusement, la plupart du temps il s'agit bien d'un trouble fonctionnel.

2) Lorsqu'il est établit qu'il n'y a pas de maladie sous-jacente alors le recours à l'ostéopathie est recommandée. Un traitement manuel est alors mis en place sur une, deux ou trois séance en fonction du diagnostic des tensions et blocages établie.

3) Sachez que même lorqu'il ne semble pas y avoir de problème particulier une visite peut être bénéfiquedans le sens ou un suivi est mis en place pour prévenir l'apparition de certains troubles lors de la croissance. La première visite peut d'ailleurs se déroulait dès les premiers jours de vie. En effet après cette étape éprouvante de la naissancerien de tel qu'une bonne détente ! La séance pourra d'ailleurs aidé bébé à mieux prendre conscience de son monde intérieur et de ce nouveau monde qui l'entoure.

4) Maman pensez à vous ! De nombreux changements se sont produits pendant neuf mois et tout change à nouveau en quelques heures seulement ! De plus rien ne dit que bébé a remis de l'ordre dans sa chambre avant d'en sortir..

Les motifs de consultations :

- Grossesse et/ou accouchement difficile, utilisation de forceps, mauvaise présentation, césarienne
- torticolis, déformation du crâne, fracture de clavicule lors de la naissance
- Difficulté à s'endormir, tension nerveuse
- Difficulté de sucion, de déglutition
- Reflux, constipation

Retour accueil