Les Céphalées

D'un point de vue ostéopathique on peut retrouver de nombreuses causes pouvant expliquer une migraine ou une céphalée . Ici seront évoquées certains types de maux de tête, les structures anatomiques qui sont en souffrance et un aperçu du travail ostéopathique.

La névralgie d'Arnold se manifeste par une douleur unilatérale partant du haut de la nuque irradiant au niveau du cuire chevelu jusqu'à l'arcade sourcilière du même côté. Le nerf d'Arnold émergeant au niveau de la deuxième vertèbre cervicale traverse de petits muscles (muscles verniers) et se ramifie dans le cuir chevelu. Il peut être comprimé par le blocage dans une mauvaise position de la vertèbre cervicale ou par la contracture des muscles verniers et ainsi manifester sa souffrance par une sensation douloureuse du cuir chevelu. En détendant les muscles, le cuir chevelu et en redonnant de la mobilité à la vertèbre cervicale on supprime la cause de la souffrance de ce nerf.

Dans la migraine se manifestant au niveau de la tempe et où l'on sent un battement (on sent battre le c??ur dans la tempe ), on s'attachera à détendre les muscles de la mâchoire et à libérer les sutures du crâne ( zones où les différents os du crâne se rencontrent) afin de libérer les tensions qui s'exercent sur la paroi de l'artère temporale et qui sont responsables de la perception du battement de celle-ci.

Les céphalées peuvent se manifester au niveau du front et donner une sensation d'enserrement dans un étau. L'origine est la tension des membranes qui tapissent l'intérieur du crâne. La manipulation et la mobilisation douce des os du crâne où s'attachent ces membranes permet par un processus mécanique et de détente nerveuse de diminuer la tension des membranes.

Enfin pour terminer, on peut évoquer les céphalées donnant la sensation que la tête est pleine et va éclater. Ici la cause est le mauvais drainage du sang veineux qui retourne de la tête vers le c??ur. Tout le sang veineux sort par un seul trou à la base du crâne. Celui-ci peut être diminuer dans son diamètre à cause des différentes tensions s'exerçant sur les deux os qui entre dans la constitution de ce trou. Il faudra alors libérer ces deux os au niveau de leurs sutures pour que le sang puisse s'écouler librement.

Toutefois il faut se rappeler que le corps est un tout . Dans ce bref exposé seules les raisons locales des maux de tête ont été évoquées. Ce travail local est indispensable pour soulager les céphalées mais un examen complet est nécessaire car on peut en effet trouver les causes de ces tensions ou douleurs dans le manque de mobilité du bassin, des vertèbres dorsales ou des clavicules par exemple ou encore dans une fixation du foie ou de l'utérus entraînant des pertes de mobilité de la cage thoracique ou du bassin. Des tensions naissent alors et par le biais des chaînes musculaires, des tensions vont remonter jusqu'au crâne et se manifester par des maux de tête.

De nombreuses structures du corps en souffrance peuvent donc expliquer l'apparition de céphalées. De même de nombreux évènements sont susceptibles d'entraîner la souffrance de ces structures et c'est par un bilan minutieux des antécédents traumatiques et des habitudes de vie de chacun que l'ostéopathe va rechercher des pistes à investiguer pour soulager vos douleurs.

Voilà pourquoi il ne faut rien cacher à son ostéopathe !

Voici quelques évènements traumatisant qui peuvent être à l'origine de maux de tête :
- naissance difficile et longue
- accouchement difficile
- chute sur la tête, le dos, les fesses
- accident de la route et coup du lapin
- traumatisme directe sur une épaule ou sur les cotes
- entorses..

A noter qu'une alimentation inappropriée peut aussi être responsable de maux de tête.

Attention, il peut exister d'autres causes à la survenue de maux de tête nécessitant des soins médicaux et médicamenteux ! L'hypertension artérielle, méningite, hématome sous-durale suite à un traumatisme, AIC et AVC..sont des exemples.

Donc le recours à l'ostéopathie ne doit pas être exclusif ! surtout si vous êtes un « migraineux » et que vos douleurs ont changé, si vous avez subit un traumatisme direct sur la tête, que vous présentez du cholestérol et que vous êtes suivi sur le plan cardio-vasculaire ou encore que vous présentez de la fièvre.

Retour accueil